A vos votes !

Profession

©cottidie-istock

Les élections à la section G de l'Ordre des pharmaciens sont ouvertes jusqu'au 7 juin à 9 heures. Les syndicats insistent sur l’importance de ces élections « à haut risque », selon le SDB, aux « enjeux colossaux » ajoute le SJBM et auxquelles les biologistes médicaux de ville comme hospitaliers « se doivent d’aller voter massivement », appelle le FNSPBHU.

Jusqu’au 7 juin, toutes les sections de l’Ordre des pharmaciens sont appelées aux urnes, dont la section G des pharmaciens biologistes. Réforme territoriale, élection de binômes paritaire home-femme et renouvellement de la totalité des mandats sont les principales nouveautés de ces élections 2019
Les syndicats de biologistes mettent en garde sur l’importance de ces élections sur l’avenir de la biologie médicale. Ainsi, François Blanchecotte, président du SDB (Syndicat des Biologistes) affirme que« la question de faire disparaître le biologiste médical, sa présence dans les laboratoires, voir le fameux « n bio, n site » est le véritable enjeu de cette élection » avant d’avertir sur le fait que « ce vote a un double impact : tout d’abord sur la section G, mais également sur le bureau national de l’Ordre des pharmaciens puisque la section G y désignera 4 de ses représentants (deux titulaires et deux suppléants) ». Face à ces enjeux, le SJBM (Syndicat National des Jeunes Biologistes) soutien six tandems qui « défendront les missions et futures missions du biologiste auprès des professionnels de santé et des patients ainsi que la place des biologistes de la section G dans l'Ordre national ». Le FNSPBHU (Fédération nationale des syndicats de praticiens biologistes hospitaliers et hospitalo-universitaires) quant à lui appelle à voter pour « pour six tandems qui défendent nos valeurs, l’union, la proximité, des laboratoires de taille humaine et l'indépendance professionnelle ».

Toutes les informations concernant la section G sur le site de l’ordre

NBS