Un surcoût annuel estimé à 290 millions d’euros pour les infections à bactéries résistantes

Antibiorésistance

Le coût économique direct que représentent les infections à bactéries résistantes aux antibiotiques chez les malades hospitalisés a été estimé pour la première fois : 1100 € en moyenne par séjour hospitalier, ce qui conduit pour l'ensemble de la population française, à un surcoût annuel de près de 290 millions d'euros.

Cette étude s'appuie sur le Système National des Données de Santé (SNDS), qui inclut des informations portant sur plus de 10 millions de patients hospitalisés annuellement. En 2016, près de 140 000 nouveaux cas d’infections à bactéries résistantes ont été identifiés, ce qui représente 12% de toutes les infections bactériennes ayant nécessité une hospitalisation. Débuté il y a trois ans, ce travail a été mené par une équipe de chercheurs de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, de l'Inserm et de l'Institut Pasteur (Unité Mixte de Recherche 1181 Biostatistique, biomathématique, pharmaco-épidémiologie et maladies infectieuses – B2PHI) sur les malades hospitalisés pendant les années 2015 et 2016. Les algorithmes créés pour ce travail de recherche seront rendus publiques, ce qui permettra dorénavant de rapidement réaliser les analyses pour les années à venir.

Les résultats de ces travaux initiés grâce au soutien du Ministère de la Santé et en collaboration avec l'Assurance Maladie ont été publiés le 3/12/2018 dans la revue Applied Health Economics and Health Policy et le 12/3/2019 dans la revue Epidemiology & Infection.

NBS