Un nouveau dispositif de prélèvement sanguin sans aiguille

Innovation

Biologiste infos
Crédit photo : adventtr-istock

La start-up Loop Medical a signé, le 19 février, un partenariat avec Cerba Healthcare pour développer et commercialiser un dispositif unique de prélèvement sanguin sans aiguille, mis au point à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).

Prélever son sang soi-même à domicile et sans douleur pourrait rapidement devenir la norme. La technologie mise au point par Loop Medical, la start-up de l’EPFL, simplifie à l’extrême la collecte d'échantillons. Un petit boîtier, qui tient dans une main, pourra être positionné sur le bras du patient et aspirera une quantité suffisante de sang pour permettre des analyses sanguines, dans un temps comparable à celui d’un prélèvement sanguin traditionnel.

Une bonne nouvelle pour les phobiques des aiguilles, mais aussi et surtout pour les patients nécessitant des contrôles sanguins réguliers. La technologie n’a pour l’instant pas été dévoilée, mais si ce dispositif fonctionne, il pourrait prendre une place prépondérante dans une société où 70 % des décisions médicales sont basées sur les analyses de biologie médicale et où près de 650 millions d’actes de biologie sont réalisés par an, selon les chiffres de la Sécurité Sociale.

Cet extracteur de sang, dont la start-up refuse pour l’instant de révéler le moindre secret de fabrication, est équipé d’une connexion à Internet, afin de garantir la traçabilité de l’échantillon depuis le prélèvement jusqu’au rendu des résultats, et de réduire les erreurs pouvant mener à un diagnostic erroné. Les échantillons devront ensuite être acheminés dans un centre spécialisé via une logistique prévue à cet effet. Malgré le développement de systèmes de diagnostic portables, les analyses sanguines en laboratoires demeurent encore indispensables. Pour Arthur Queval, fondateur et PDG de Loop Medical, « les dispositifs décentralisés offrent généralement un panel limité d’analyses et leurs coûts sont difficilement compétitifs avec ceux pratiqués en laboratoire ».

La start-up, basée à l’EPFL, a conclu ce 19 février 2018, un partenariat avec Cerba HealthCare, leader européen en biologie médicale, ce qui lui permettra un accompagnement sur les plans technique, scientifique et médical, afin de finaliser le développement et d’affiner la stratégie d’accès au marché. Fondée en 2017, elle avait auparavant convaincu la Fondation Bill & Melinda Gates et obtenu de sa part, un fonds de démarrage de 400 000 dollars, pour effectuer des tests de validation pré-cliniques du concept.

Google avait aussi, en 2015, déposé un brevet sur une technologie probablement similaire, basée sur le principe de capillarité, pour aspirer les globules rouges situés sous l’épiderme et permettre l’évaluation de la glycémie. Mais le dispositif de Loop Medical est le premier à permettre le prélèvement d’une quantité de sang suffisamment importante pour des tests sanguins élargis.

La rédaction avec l'EFPL