François Blanchecotte réélu à la tête du SDB

Syndicat

Biologiste infos
Crédit photo : EC

Le nouveau conseil d’administration du Syndicat des biologistes (SDB) a réélu François Blanchecotte pour un mandat de trois ans, à la présidence du syndicat de biologistes libéraux, selon un communiqué émis par le SDB.

Conformément à ses statuts et au terme normal de la précédente mandature, le Syndicat des biologistes a procédé à l’élection du nouveau conseil d’administration et des membres de son bureau. François Blanchecotte a été réélu à la présidence du syndicat. Les membres du nouveau Bureau ont également été élus. Cette élection réaffirme l’unité et la cohésion du SDB autour des valeurs qui conduisent son action : pragmatisme pour préserver l’exercice libéral et indépendant de la biologie libérale ; fermeté pour lutter contre la financiarisation de la profession.

Un programme en cinq orientations

C’est sur un programme en cinq points que François Blanchecotte a convaincu une nouvelle fois le conseil d’administration du SDB.

1.

Valoriser une profession unique par un exercice médical au sein d’une équipe multi-professionnelle.

2.

Refonder la qualité des soins en biologie médicale sur une accréditation à l’échelle humaine.

3.

Donner une place et un rôle fondamental de professionnel-pivot au biologiste médical dans la prévention et le dépistage auprès des patients.

4.

Renforcer un exercice indépendant permettant d’allier l’efficience et la préservation des choix médicaux et techniques.

5.

Transformer les rapports entre biologie « privée » et « publique » pour aboutir à leur réelle complémentarité (tant pour les examens spécialisés que pour la recherche).

« Les enjeux de santé publique mais aussi les contraintes financières et la restructuration de la profession transforment radicalement la biologie médicale française. Pour préserver un exercice qui réponde encore demain à nos aspirations, nous allons oser changer la donne et faire encore évoluer notre profession », a affirmé François Blanchecotte à l’issue des élections.

La rédaction