Les biologistes médicaux solidaires de leurs confrères radiologues

PROFESSION

Biologiste infos
Crédit photo : Nikolai-Grigoriev-123RF

Le SJBM, Syndicat national des Jeunes Biologistes Médicaux soutient les revendications de ses confrères radiologues suite à l'utilisation de l'article 99 de la LFSS 2017.

Les radiologues seront en effet les premiers à expérimenter les effets du PLFSS 2017 : l’article 99 a été finalement adopté et permettrait au directeur général de l’Assurance-maladie de pratiquer des baisses unilatérales sur les tarifs des scanners et des IRM sans aucune négociation syndicale.

« L’article 99 constitue l’aboutissement de 5 ans d’une politique de santé qui, sous couvert d’une soi-disant difficulté d’accès aux soins, a offert aux Français une médecine low-cost, une mutuelle obligatoire low-cost les remboursant au plus bas pour des cotisations qui ne cessent d’augmenter. Les patients doivent savoir que ces mesures contribuent à cacher sous le tapis et à leur dépend, la pseudo-baisse du trou de la Sécurité sociale », ont déclaré l’Union des radiologues de France (URF) et l’Union Française pour une Médecine Libre (UFML).

« La logique comptable de l'Etat a amorcé la destruction de la profession de biologie médicale puisque le secteur a déjà subi neuf baisses de nomenclature en 10 ans, favorisant de fait la concentration des laboratoires de biologie médicale tout en aiguisant l'appétit de structures financières et fonds d’investissement au détriment des biologistes médicaux indépendants. Les radiologues subiront ils la même évolution ? » se demandent de leur côté, les membres du SJBM.

Et le syndicat d’ajouter : « Il est primordial pour les patients de conserver une médecine de proximité de qualité mais la baisse des ressources allouées aux professions médicales libérales couplée à l'asphyxie administrative ainsi qu'aux contraintes normatives imposées aux professionnels de santé sont les causes du désamour de la jeune génération pour la médecine libérale. »

Le SJBM milite pour l'union des spécialités médicales, la concertation bienveillante avec l'ensemble des acteurs – professionnels de santé, Etat et assurance maladie, « afin de rendre la médecine libérale attractive pour nos jeunes confrères, seule réponse pérenne aux déserts médicaux ! »

.

Source : communiqué du SJBM

La rédaction